Une fenêtre au matériau noble

Le choix des matériaux pour la fabrication des fenêtres est essentiel dans la mesure où elles représentent une réduction de 30% d’énergie. Un bon matériau garantit une perdition minime d’énergie. C’est surtout en cette période hivernale que ce choix s’avère payant et judicieux.

Les atouts d’une fenêtre en bois

Actuellement, tout le monde est soucieux des soucis environnementaux. Les matériaux nécessitant le moins d’énergie possible suscitent ainsi l’attention des consommateurs. Entre les fenêtres en aluminium, PVC et le bois, le choix est vite fait. Du fait qu’il est renouvelable, recyclable et naturel, le bois l’emporte largement. Le bois aussi est très apprécié et prisé pour ses qualités isolantes exceptionnelles. De plus, le bois absorbe bien le CO2, ce qui ne passe pas inaperçu aux yeux des consommateurs. Une fenêtre en bois permet une bonne luminosité et une isolation thermique naturelle. Ce qui veut dire moins d’entretiens et moins de coûts supplémentaires pour le chauffage. Les menuiseries en bois certifié comme le FSC ou le PEFC ont la cote maintenant. Le certificat NF Environnement est très demandé aussi.

Un matériau de bonne caractéristique

Des bois en provenance de forêts gérées durablement restent une référence en la matière mais il y a des essences plus isolantes que d’autres. Parmi cela, il y a le pin et mélèze. Mais sur l’AVC (Analyse de Cycle de Vie), chaque essence a à peu près la même durée de vie. Une fenêtre de bois produit l’équivalent de 24 kg en CO2 contre 65 kg pour les PVC. Eh oui, les PVC aussi peuvent être recyclés. Pour écarter tout doute, le mieux c’est de bien choisir les fabricants de fenêtres. Millet est par exemple une société très portée sur l’écologie et des causes environnementales. Dans le même contexte, il y a aussi Bieber. L’un comme l’autre est connu pour proposer des produits aux normes écologiques.